Description

AVIS DE RECRUTEMENT

Job Title : Global Health Security Agenda (GHSA) Program Assistant
                        (Assistant de Program pour la Sécurité Sanitaire Globale)

Lieu : Kinshasa, République Démocratique du Congo (RDC)

Rapporte au : Global Health Security Agenda (GHSA) Advisor

Type de contrat : CDD de 9 mois (renouvelable sur base de disponibilité des fonds)

Aperçu :

Johns Hopkins Center for Communication Programs (CCP) a été fondé sur la conviction que le changement social et de comportement (CSC) est essentiel pour résoudre les problèmes de santé les plus urgents du monde et que la communication sauve des vies. Notre mission est d’inspirer et autonomiser les individus pour des choix sains pour eux-mêmes et leurs familles. Le CCP met en œuvre le projet Breakthrough-ACTION RDC (BA/RDC) financé par l’USAID. Ce projet utilise des outils de pointe fondés sur des données probantes pour encourager l’adoption des comportements sains. Une grande partie du travail exploite le pouvoir de la communication – des campagnes de masse média (Radio, TV) en passant par les simples affiches dans un centre de santé – pour inspirer un changement durable. Le projet tire également parti d’autres approches de la science du comportement telles que l’économie comportementale (Behavioral Economics) et la conception centrée sur l’homme (Human Centered Design) pour améliorer les programmes.

Breakthrough ACTION en RDC intervient dans la communication pour le changement social et de comportement (CSC), spécifiquement dans la communication des risques, des maladies infectieuses et zoonotiques dans son volet Sécurité Sanitaire Globale (ou Global Health Security Agenda-GHSA). Ceci explique l’appui du projet à la stratégie de communication pour les zoonoses prioritaires telles que les fièvres hémorragiques (notamment la maladie à Virus Ebola et la maladie de la vallée du Rift), la Fièvre Jaune, la grippe notamment la Grippe Aviaire et la maladie de New Castle     , la rage,  et le monkeypox, les Salmonelloses, la COVID-19, etc. Dans le cadre du GHSA de l’USAID, Breakthrough ACTION s’efforce également d’accroître la capacité des institutions congolaises à combattre efficacement les comportements à haut risque associés à ces zoonoses prioritaires. Ceci sera accompli par le biais des différentes approches et d’interventions pour le changement social et de comportement. Mais aussi par le renforcement des capacités de mise en œuvre du Plan d’Action National de Sécurité Sanitaire (PANSS). Le PANSS contribue à l’amélioration de l’application du Règlement Sanitaire Internationale (RSI) de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en comblant les lacunes identifiées par le gouvernement de la République Démocratique du Congo lors de l’évaluation externe conjointe.

De plus, la RDC fait face depuis quelques années à une recrudescence des maladies transmissibles et non transmissibles ainsi qu’à des épidémies, catastrophes et autres situations d’urgences sanitaires avec un impact néfaste sur la santé de la population. Pour y faire face, le Ministère de la Santé Publique préconise d’intensifier les activités de préparation concomitamment aux interventions de réponse. Toutes les initiatives visant à contribuer à la préparation aux urgences de santé publique, au renforcement des capacités du pays dans le cadre du Règlement Sanitaire International (RSI-2005) doivent être booster et mieux coordonnées en vue de contribuer à la sécurité sanitaire nationale et internationale. Par ailleurs, la RDC a adopté l’approche « une seule santé » qui doit être renforcé à travers des programmes communs entre santé humaine, santé animale et environnementale.

Fonctions et responsabilités essentielles

Le GHSA Program Assistant fournira une assistance technique et programmatique au volet GHSA y compris la mise en œuvre d’activités de programme distinctes d’une façon méthodique en collaboration avec les partenaires gouvernementaux et les autres partenaires techniques et financiers (PTF). Il/elle participera activement à la rédaction ou la révision des différents documents du projet notamment le micro-plan, les concepts notes, les budgets d’activités, les TdR, les comptes rendus des réunions ou d’ateliers, les rapports du programme ainsi qu’à la rédaction des rapports.  

Sous la supervision générale du Directeur Pays du projet (Chief of Party) et la supervision directe du Conseiller Technique GHSA (GHSA Advisor), il assurera les fonctions et responsabilités essentielles comprennent les tâches (non exhaustives) suivantes :

1. Politiques et stratégies :

  • Assister le Conseiller Technique GHSA Advisor dans l’examen, l’élaboration, la révision, l’adaptation et le suivi de l’application des politiques, lignes directrices et procédures existantes en matière de communication des risques pour garantir l’inclusion de messages portant sur les comportements, les connaissances, les croyances et les normes de santé Publique en rapport avec l’approche « une seule santé » (One Health).
  • Contribuer activement à la conception des outils, supports et des messages clés de communication pour les maladies zoonotiques et infectieuses.
  • Contribuer au renforcement du système de communication des risques et inciter les Institutions Publiques du pays et les collectivités à s’approprier des activités, de leur viabilité et durabilité.
  • Contribuer à la production, la révision, la mise à jour des documents, des plans de travail, des rapports et des présentations comme les modules universitaires existants pour y inclure la communication, la prévention et la réponse aux risques dans le cursus scolaire.

2. Renforcement des capacités institutionnelles.

  • Sur demande du Conseiller Technique GHSA, élaborer les TDR, les budgets et les invitations pour les activités : réunions, ateliers du niveau central et périphériques et les soumettre à l’approbation.
  • Sur demande du Conseiller Technique GHSA et selon le besoin, faciliter les activités du projet : formations, réunions, pré-tests, ateliers, etc. pour le renforcement des capacités des partenaires gouvernementaux de la RDC ainsi que d’autres partenaires techniques et financiers en matière de communication des risques et des interventions de Santé Publique.
  • Faciliter l’organisation des réunions trimestrielles de la coordination Task Force de communication des risques.
  • Participer au Prétest, à l’adaptation et révision des outils et les messages de communication et élaborer le rapport y afférent.
  • Assurer la qualité de la mise en œuvre des activités techniques du plan de travail, y compris des formations, des ateliers et le soutien du programme, de manière indépendante et méthodique.
  • Contribuer à la formation des spécialistes des médias au concept « One Health » ou une santé et à la communication sur les risques et l’engagement communautaire.
  • Rédiger des comptes rendus, des rapports à soumettre au Conseiller Technique GHSA.

3. Partenariat :

  • S’assurer que les partenaires impliqués dans la communication sur la COVID-19, la MVE ou autres risques (stations radios et télévision) respectent leurs engagements tels que prévus dans les clauses de collaboration.
  • Rédiger le rapports médias sur les diffusions des messages à travers la radio et la télévision (émission interactives, Spots, Jingles…), sur la Covid-19, la MVE ou autres menaces sanitaires en fonction du contexte et des besoins.
  • Organiser et participer aux réunions de coordination des partenaires de mise en œuvre de la communication des risques de l’USAID soutenant les activités COVID-19.
  • Contribuer au développement et à l’animation de la plateforme Springboard de la gestion de connaissance pour les parties prenantes de COVID-19, avec un centre de médias et des forums de discussions.
  • Suivre les résultats et des réalisations des partenaires USAID œuvrant dans la COVID-19 pour la mutualisation et échanges des leçons apprises.
  • Contribuer à la hiérarchisation et harmonisation des messages et les thèmes de COVID-19 à la lumière de l’évolution de la situation

4. Recherches, suivi et évaluation et gestion de connaissances :

  • Contribuer au développement, à la réalisation des différentes études, recherches et évaluations prévues dans le cadre du programme ainsi que le suivi des recommandations pour la capitalisation.
  • Revue documentaire sur le contrôle de l’assurance qualité des outils/guides pour promouvoir l’examen stratégique des matériels nationaux de communication sur les risques.
  • Revue documentaire rapide et développement de messages/matériels sur la résistance aux antimicrobiens (AMR) en tant que problème majeur de Santé Publique en RDC et dans le monde. 
  • Évaluation du système potentiel de suivi des rumeurs sur les menaces sanitaires et les pandémies en vue de renforcer les mécanismes existants.
  • Recherche qualitative sur les déterminants individuels, sociaux et culturels des comportements, les attitudes, les croyances et l’engagement communautaire au niveau local en matière des zoonoses prioritaires.
  • Recherche formative et élaboration des supports de communication sur les risques liés aux zoonoses prioritaires à intégrer dans la campagne  VIVA.
  •  Soutenir le développement du comité éditorial pour l’élaboration d’un bulletin trimestriel « One Health » destiné aux acteurs clés et au public afin de partager les mises à jour, les ressources et les informations et de mettre en évidence les succès du projet.
  • Soutenir l’élaboration d’un dossier de presse à partager avec les spécialistes des médias, les animateurs radio et les personnes influentes des médias sociaux.
  • Participer et faciliter les séries d’échanges d’apprentissage virtuel entre d’autres pays francophones de la GHSA comme le Sénégal, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, etc.

5. Suivi des recommandations des différentes activités.

  • Contribuer au suivi des recommandations de la Stratégie Nationale Multisectorielle de communication des risques liés aux six groupes de zoonoses prioritaires en RDC.  
  • Participer au suivi des recommandations du prétest des outils et des messages sur la maladie de Newcastle, la révision et la production des outils finaux à mettre à la disposition des parties prenantes, prestataires et utilisateurs.
  • Contribuer au suivi des recommandations de la politique nationale et des procédures opérationnelles standard (SOP) sur la communication des risques liés aux zoonoses prioritaires.
  • Contribuer au suivi d’autres recommandations pertinentes formulées dans le cadre du projet.

6. Communication et rapportage : 

  • Travailler en étroite collaboration avec le Conseiller Technique GHSA, les consultants et les parties prenantes, en veillant à ce que les produits livrables soient en place dans le délai.
  • Maintenir des communications fréquentes, ouvertes et continues avec les membres de l’équipe du programme dans le respect des règles, procédures et les politiques du JHU, du CCP et des donateurs.
  • Utiliser des outils, des processus et de nouvelles approches de communication afin de s’assurer que tous les livrables et les documents produits sont de meilleure qualité.
  • Rédiger et soumettre les rapports d’activités à échéances prévues.
  • En collaboration avec l’administration, préparer en amont les réunions trimestrielles de partenaires techniques et financiers (PTF) et les autres parties prenantes, élaborer les comptes rendus et les classer.
  • Recevoir et enregistrer les livrables attendus du programme GHSA en se conformant à toutes les politiques de CCP/Breakthrough ACTION.
  • Organiser des rencontres trimestrielles avec le superviseur pour évaluer le rendement, les forces et les points à améliorer dans son poste et établir des objectifs professionnels.

Qualifications et compétences requises.

Les qualifications, compétences et expériences requises et souhaitables pour entreprendre cette mission sont :

  • Être de Nationalité Congolaise.
  • Avoir une expérience professionnelle avérée dans le domaine de la communication des risques et une connaissance approfondie de l’application du RSI.
  • Avoir un niveau universitaire minimum Bac + 5 dans le domaine de la Communication des risques, la Santé Publique, la Sécurité Sanitaire Internationale, la santé publique, la santé mondiale, la santé animale ou la promotion de la santé.
  • Avoir au moins 5 ans d’expérience ou d’expertise dans la conduite des processus et protocoles d’élaboration et de conception de stratégies de communication multisectoriels, formation andragogique et esprit de synthèse.
  • Avoir une expertise technique dans des domaines techniques pertinents (p. ex. menaces de maladies émergentes, urgences humanitaires, gestion des connaissances, autres domaines de la santé).
  • Avoir des compétences techniques prouvées et probables dans le domaine de la recherche, suivi et évaluation et gestion des connaissances relatifs aux projets.
  • Avoir une compétence technique d’un haut niveau dans la formation andragogique, y compris la rédaction des rapports, la création et les présentations de qualité, et la facilitation des formations ou des discussions de groupe.
  • Avoir une expérience de travail sur des projets internationaux de santé et de développement liés à des menaces de maladies émergentes est capitale.
  • Excellentes aptitudes de rédaction et de communication en français et en anglais.
  • Avoir une expérience et des capacités démontrées de travail avec des équipes techniques pluridisciplinaires des organisations Internationales, des programmes spécialisés de différents Ministères de la RDC.
  • Possibilité d’effectuer de nombreux voyages à travers le pays pour le suivi de la mise en œuvre du programme.

NB : Une expérience ou une formation pertinente supplémentaire peut se substituer à certaines études.

Applications : les candidatures doivent être envoyées à [email protected], avec la ligne d’objet « GHSA Program Assistant », au plus tard le 15 avril 2021 à 17 heures locales de Kinshasa. Tous les dossiers soumis sans cet objet ne seront pas pris en compte. Le dossier doit inclure :

1. Une lettre de motivation 
2. Un CV à jour et qui détaille les expériences et compétences majeures en lien avec le poste, avec au moins trois personnes de référence avec leurs fonctions, organisation, numéro de téléphone et adresse e-mail.

N.B : il s’agit d’un poste local basé à Kinshasa, les candidats non-résidents à Kinshasa se prendront en charge pour les frais de déplacement et d’installation s’ils sont retenus à cette position.   

Les soumissions qui ne comportent pas l’objet comme indiqué ci-dessus, qui n’incluent pas les documents demandés ou qui sont reçues après la date limite ne seront pas prises en compte.

Tagged comme: ,